Sélectionner une page

Comme je l’ai écrit en première page du pas-à-pas, il s’agit d’un masque alternatif  destiné au grand-public.

J’ai choisi d’expliquer comment réaliser ce masque et pas un autre car il répond à des normes précises (forme, composition …). 

J’aime penser que des spécialistes ont passé du temps et utilisé leurs compétences pour indiquer ce qu’il est souhaitable de faire et de ne pas faire pour notre sécurité et notre santé. 

Je reçois de nombreuses photos de masques fait-maison que je ne publie pas car ils ne respectent pas les normes Afnor. 

Cela ne signifie pas qu’ils ne sont pas «bien», c’est simplement qu’ils ne répondent pas à mon choix. Je me sentirais fort mal  à l’aise  de vous avoir  invité(e)s  à confectionner  des masques qui pourraient ne pas vous protéger suffisamment. 

Pour passer mes journées au milieu des tissus, étoffes, chiffons, … je sais que ceux-ci  répandent de minuscules fibres et que nous les respirons. 

Une fois n’est pas coutume, mais je vais évoquer mon hygiène nasale: 

dans une journée «normale», je réalise des nettoyages de nez au moins trois fois par jour voire plus , ce qui n’est pas nécessaire lorsque je passe mes journées face à l’ordinateur ou que je suis en vacances.

Lorsque nous portons un masque, nous respirons à travers 3 épaisseurs de tissus, il est donc hors de question que ceux-ci inondent nos narines, nos alvéoles pulmonaires, de fibres, micro-fibres et autre fibres…aux origines parfois douteuses…

Pour ce qui concerne les précautions nécessaires pour manipuler le masque une fois qu’il a été porté, je vous renvoie au site de l’Afnor. Il n’est pas question de le retirer et de le glisser dans sa poche pour la prochaine fois.

FAQ:

Quels tissus  utiliser ?

J’ai indiqué que le tissage de la cretonne n’était pas assez serré et qu’à titre indicatif, le Liberty était le tissu idéal. 

Je vous invite à relire le paragraphe concernant les tissus à utiliser et souhaite apporter une précision. 

Comment compte-t-on les fils d’un tissu ? 

Personnellement, lorsque j’ai un doute, je procède ainsi:

je réalise dans une feuille, une fenêtre d’un cm2

je colle cette fenêtre sur une chute du tissu dont je souhaite compter les fils 

je photographie avec mon téléphone en zoomant au maximum

et … je compte.

Les tissus conseillés comportent 100 à 120 fils au cm2 .

Combien de masques par personne ? 

Il est nécessaire d’avoir plusieurs masques: il faut les changer puis les laver dès qu’ils sont humides.

(au moins toutes les 4 heures) donc d’après moi, au minimum 3 masques par personne. 

Plus ou pas d’élastique ? 

Ah c’est ennuyeux !! 

Là, il va falloir se débrouiller avec le système D avant que ne rouvrent les merceries. 

Certain(e)s proposent de découper leurs chaussettes, mi-bas, tee-shirt, … d’autres de prélever les élastiques des chemises cartonnées ou encore de couper en morceaux les élastiques que les enfants utilisent pour sauter à l’élastique. 

A vous de voir … l’Afnor ne s’est pas prononcée sur l’utilisation d’autres alternatives. 

Ayez présent à l’esprit que le masque doit «coller» au visage. 

Peut-on vendre ses masques ?

Certain(e)s d’entre vous (sur)produisent et vendent leurs masques. 

Là, chacune et chacun fait comme elle/il veut, comme elle/ il sent. 

Le patron des masques ne m’appartient pas, je ne l’ai pas inventé. 

Je n’ai fait qu’expliquer le plus en détail possible et souhaite que ce «tutoriel» circule. 

C’est ma modeste participation à «l’effort collectif».