Sélectionner une page

On me demande souvent: 

  • Mais d’où te viennent toutes ces idées ?

Avant je répondais:

  • Pffff, je ne sais pas trop

Maintenant, j’ai compris que tout était source d’inspiration et particulièrement tout ce qui n’est pas de la couture.

Actuellement, tout comme nombre d’entre vous, je confectionne des masques, pour mes proches, pour mes voisins…

Vous pouvez d’ailleurs récupérer les explications très détaillées ici:

Patron et Pas à Pas MASQUES covid 19

Je le répète à l’envi, je n’aime pas faire deux fois la même chose. 

Réaliser un prototype, l’améliorer, recommencer une fois, deux fois, dix fois, jusqu’à ce qu’il soit le meilleur compromis possible, d’accord ! 

Mais faire et refaire deux, cinquante, cent fois la même chose ne me réjouit pas, généralement.

Ce n’est pas parce que l’on change les tissus que c’est différent. 

Les gestes restent les mêmes.

Et pourtant, je le fais et j’y trouve un réel plaisir. Comment cela se fait-il ? 

Je crois que c’est le bouillonnement d’idées que cela entraîne qui me porte, qui m’ « ébullitionne» les neurones.

En cousant le cinquième masque, m’est venu à l’esprit le travail d’Amalia (Je vous la présente plus bas); ainsi qu’une petite phrase reçue de Françoise (Pas moi, une autre Françoise, Françoise G.) : 

«Les coiffeurs auront du boulot à la sortie du confinement :-)»

Quand le geste devient automatique, la pensée se libère.

On est dans ce que l’on fait par automatisme. 

En dans le même temps, les pensées affluent, traversent notre esprit et puis … jaillit une idée !

Amalia est monitrice de portage physiologique.

En quoi consiste son activité ?

«J’accompagne les parents et futurs parents dans leur souhait de porter leur bébé / bambin / enfant. 

Lors d’un atelier, collectif ou individuel, je leur transmets des informations théoriques sur la physiologie du tout petit, ainsi que les règles essentielles pour un portage en toute sécurité. 

Je mets à leur disposition toute sorte de moyens de portage et nous optons pour le plus adapté à leurs besoins.

L’atelier est un lieu neutre durant lequel nous pouvons échanger sur quantité  de sujets avec les parents, je n’hésite pas à laisser un temps dédié aux discussions, souvent très riches, liées à la naissance, aux craintes, aux joies, à l’allaitement, au maternage et à la parentalité en général. 

Le but de l’atelier est que le parent acquiert des gestes sûrs qui lui permettront de porter son bébé avec confiance par la suite.

En ce moment, je reste disponible à distance pour répondre aux interrogations, orienter, accompagner les parents qui ont besoin de soutien et de conseils à propos du portage.»

Où voir son travail ?  

Facebook : à ma portée / instagram : a.ma.portee

Qu’est-ce qui m’inspire dans le travail d’Amalia ? 

– les associations de tissus, de couleurs, de motifs.

– les nouages.

Et, puisque, comme dit Françoise G., nous aurons des coiffures effrayantes à la sortie du confinement, autant agrémenter nos têtes en même temps que nos visages.

Ainsi, m’est venue cette envie: 

Marier des imprimés + nouer  + agrémenter les cheveux

 et voilà le premier prototype:

A vous de jouer: 

Masquez, inspirez-vous, démasquez vos sources d’inspiration.

Parlez-moi de vous. 

Qu’éprouvez-vous en réalisant des masques ? 

Envoyez des commentaires, des photos (accompagnées de votre consentement), elles seront sur Instagram à 

francoisecollomb.masques

Ensemble, soyons plus créat-ives  (-ifs).