Préambule:

Dans mon atelier ( le vrai), dans tous les cours, nous nous tutoyons. Il en sera donc de même ici.

Chez moi, le tutoiement est une marque de proximité et de respect.

A qui s’adresse ce projet ?

A toutes les personnes débutantes, avancées, expertes désireuses:

–  de s’accorder un moment à elles.

–  d’aborder la couture autrement.

–  de se créer une «routine» couture

–  d’être rassurées, confortées, respectées dans leurs choix.

–  d’améliorer et personnaliser leurs réalisations, d’y ajouter les détails qui font la différence, pour que ces réalisations deviennent de vraies créations, des pièces uniques, qui leur ressemblent.

–  de comprendre pourquoi une démarche est préférable à une autre, à un moment donné.

–  d’enrichir leur répertoire de possibles et de construire leur propre chemin, parmi tous ces possibles.

–  d’être ravie et fière d’avoir créé un bel «objet», de le promener partout, l’offrir.

Quels savoir-faire techniques seront abordés ?

Obtenir des finitions optimales
Doubler, tripler
Tirer parti, adapter et poser une fermeture à glissière Appliquer de petites pièces de tissu
Former et piquer des angles
Calculer les dimensions d’un fond rectangulaire Coudre un fond

et plus encore…

Quel est l’objet proposé ?

Nous le savons toutes, et c’est plutôt banal, nous nous laissons happer par les exigences du quotidien qui nous laisse pleines d’envies, de projets, … et de frustrations … Trouver un moment pour réaliser quelque chose qui nous engage de la tête aux mains, est une gageure, trouver « le courage des commencements » (la formule n’est pas de moi), s’y mettre nous fatigue d’avance. S’accorder ce moment-soupape c’est s’offrir le possibilité de faire «le reste» dans la joie, avec enthousiasme.

Ainsi, une nouvelle fois, j’ai choisi un objet «petit» (pas besoin de déménager tout le salon pour couper les morceaux de tissu, on commence et on termine dans des limites de temps acceptables), «simple» (une ou deux difficultés) et « nomade ».
Nomade ? Quoi ? Il va aller se promener ?

Yes, yes ! C’est un objet que tu vas utiliser souvent et emporter partout.

Mais pourquoi l’emporter partout ?
Tout simplement parce que rien que de le voir souvent, à différents endroits, de le sentir sous tes doigts quand tu fouilles dans ton sac (ça, c’est pour celles qui comme moi ont un grand sac avec plein de bazar… mais du bazar rangé !) il va distiller en toi le souvenir de ce petit moment nécessaire que tu as su t’accorder dans ton quotidien, et, t’inciter à recommencer. Tu te souviendras que c’est possible et que cela t’apporte beaucoup plus que de faire un ourlet ou de ne rien faire parce que tout te paraît insurmontable.

Et même, il y a de grandes chances pour que cela te donne le peps nécessaire pour faire des choses que tu laisses traîner depuis … un certain temps.

Tu pourras le réaliser et le décliner en autant d’exemplaires que tu voudras, à moindre coût, et, avec un peu d’entraînement, en peu de temps.

C’est un objet que tu pourras personnaliser, offrir sans toutefois embarrasser son destinataire.

En le personnalisant et en l’offrant, tu pourras t’entraîner: répéter plusieurs fois le déroulement, chaque étape (Rappelle-toi que rien ne résiste à l’entraînement, à la répétition) jusqu’à ce que cela te paraisse déroutant de simplicité.

Je propose cet objet en plusieurs versions; lorsque tu te sentiras à l’aise, marie, mixe les différentes options. Bon mais de quoi s’agit-il ? Une trousse zippée !
(Il aura fallu plus d’une page entière de bla-bla pour qu’enfin je révèle de quoi il s’agit !)

Pourquoi ?

Parce qu’une fois de plus, l’important c’est de mettre ton cerveau en condition, de le surprendre. Lui, il s’en fiche pas mal de savoir quel est l’objet que tu vas réaliser, ce qu’il veut c’est savoir quel sera l’effet sur lui: faire de la place au milieu de mille pensées. Envoyer paître la rumination ! ;o))
D’une certaine manière, il s’agit de diminuer la charge mentale par l’apport de plaisir, joie, légèreté, fierté, … ( Pas besoin d’être expert en neurosciences pour constater cela.)

Plus pragmatiquement: réaliser ce petit objet est une occasion de vaincre quelques mystères liés à la fermeture à glissière. (je n’ai pas dit tous les mystères)

Enfin et surtout avance à ton rythme, à petits pas… un jour, tu réfléchis, tu te concentres sur ce que tu aimes, le lendemain tu cherches et rassemble les fournitures, le jour suivant , tu assembles et enfin tu termines.
Dis-toi que l’on sur-estime toujours ce que l’on peut faire en un jour et que l’on sous-estime toujours ce que l’on peut faire en un mois, en un an ou en dix…

Tu trouveras des pistes, des idées pour exploiter, utiliser, ce que tu as, tes trésors, tes restes assortir les motifs, les couleurs, déterminer des dimensions, des proportions, personnaliser, imprimer et distiller des petits messages…

Afin que tu t’autorises à être toi-même, j’ai volontairement choisi des tissus que tu ne trouveras pas ou plus dans le commerce.

Fais avec ce que tu as.

Au fur et à mesure, des idées, des pensées vont te venir à l’esprit.
Note-les. Cela pourra constituer un point de départ de tes prochaines créations.

Allez, hop ! 5-4-3-2-1, GO !

Dès ton inscription, tu recevras la première partie à télécharger (pdf) et tu réaliseras ce premier projet, intégralement (ou non).

Avant le 20 juillet 2020 à 20h, ou dès que tu auras terminé cette première partie, ou n’importe quand auparavant (si tu n’arrives pas à démarrer, si tu ne sais comment finir, si tu rencontres un problème insurmontable…), tu me contacteras par mail.

Tu choisiras un créneau correspondant à tes disponibilités pour un rendez-vous en « visio-conférence » (Whatsapp, messenger, zoom, whereby…) ou téléphone.

Nous nous parlerons en vrai, par écran interposé ou si c’est inaccessible pour toi, par téléphone.

Notre conversation durera 30 minutes.

J’apporterai des réponses aux questions que tu te seras posées et des solutions aux problèmes que tu auras rencontrés.

A l’issue de notre conversation et au plus tard le 20 juillet à 20h, je te ferai parvenir la seconde et dernière partie du projet.

Certaines d’entre vous ont émis le souhait de réaliser les projets avec une autre personne. 

Quelle bonne idée ! Rien de tel que la métacognition !! (en français: l’apprentissage avec les pairs, ici, les paires ;o))

Je propose, l’offre “Duo”

C’est la même chose que précédemment… à quelques détails près. 

Nous nous parlons en vrai par écrans interposés et partagés ! à trois, pendant 45 minutes. 

Vous êtes deux, l’une d’entre vous règle et vous vous arrangez…